Jeux de la Francophonie/littérature: la médaille d’Or remportée par le nigérien Razak Réné

Concours culturels

Jeux de la Francophonie/littérature: la médaille d’Or remportée par le nigérien Razak Réné


‘’L’homme qui donne des baisers au vent ‘’, relate l’histoire d’un soldat et d’un enfant dans une rue, puis leur rencontre fatale au hasard d’une guerre.

‘’Je suis spécialisé en nouvelles et je me dis que la littérature est une maison à plusieurs chambres. Je suis rentré dans la chambre de la nouvelle, je suis resté j’y ai séjourné et je crois que j’ai de plus en plus envie de découvrir d’autres genres, d’autres chambres tout en revenant de temps en temps me recoucher dans la chambre des nouvelles et ressortir quand cela me plaira’’ a-t-il expliqué.

Agée de 30 ans, Abdoul Razak Moctar Réné, ce jeune passionné de littérature a plusieurs autres concours internationaux et un recueil de nouvelles à son actif.

Gabriel Marcoux-Chabot du Canada, médaillé d’argent est acteur comédien et écrivain. Il se considère toujours comme un auteur qui écrit plutôt qu’un auteur qui joue "mais c’est sûr que l’un vient influencer l’autre".

"A la base c’est un projet que j’écrivais pour le théâtre donc j’étais beaucoup dans l’oralité, le rythme et cette urgence d’écrire et d’y parvenir. Le réalisme magique dans l’écriture. J’écris sous forme de révolte tout ce qui est impossible. J’aime beaucoup explorer le réalisme magique qui permet des évènements invraisemblables. Le souci de créer un univers où tout est possible", soutient-il.

Mohamed Sarr 27 ans, médaillé de Bronze, Etudiant doctorant, est le premier Sénégalais à remporter un prix de littérature du concours de la Francophonie  pour son pays.

"Pour intéresser la lecture à la jeunesse il faut faire en qu’elle ait accès à la lecture et lui donner le goût de la lecture. Cela passe par le travail des auteurs, des écrivains, des états. Il faut que les politiques soient plus inventives, plus régulières, plus sérieuses sans doute pour que les jeunes accèdent ou qu’ils soient à la lecture plus tôt", a ajouté M. Sarr.

La veuve d’Hamadou Kourouma qui a assisté à la finale de ce concours de littérature interrogée par APA, félicite cette jeunesse qui selon elle est certainement sur la voie tracée par son défunt mari. Le Concours de littérature a enregistré 24 candidats à Abidjan.


Source : APA | Cet article a été lu : 1023 fois
Partager